banniere

 

CONSEILS D'UN VOLONTAIRE

retour aux infos-pratiques

 

      Vous voilà prêt à vous engager pour une belle aventure riche en partage et en découvertes. Si cependant vous n'avez pas grande idée de ce qui vous attend, ces quelques conseils avisés de volontaires aguerris vous plairont sûrement. Nous espérons ainsi, ma compagne et moi qui sommes partis en août 2008 et sommes par ailleurs coauteurs de ce site, vous éviter de malencontreuses mauvaises surprises. Une première partie traitera des conditions de vie délicates de l'Afrique (en gras) et de solutions conseillées (en orange). Une deuxième partie éclaire quelques points parfois obscures ou du moins méconnus du déroulement du chantier (dont les questions relatives au budget à prévoir). Enfin, une check-list est là pour récapituler les biens que nous vous conseillons.

 
  1.         Tout d'abord, vous devez savoir que le Togo, comme la très grande majorité des pays d'Afrique, est fortement touché par le paludisme et un tel voyage nécessite donc un traitement préventif qu'un médecin vous prescrira, ainsi que divers vaccins (cf préparatifs).    Pour fermer totalement cette parenthèse santé/sécurité, rendez vous sur la page des conseils aux voyageurs de l'administration française, vous y trouverez de nombreuses informations complémentaires et actualisées (grippe aviaire? inondation?...).

 

       Vous partez à la rencontre du Togo, de ses paysages variés et de sa population chaleureuse. Mais le Togo est également, et c'est la raison pour laquelle la JKSDS y mène des chantiers, un pays très pauvre dans une certaine détresse. Aussi faut-il vous attendre à vivre dans des conditions parfois très précaires.

 

         L'eau courante n'existe pas en dehors des grandes villes et donc sur les lieux des chantiers. Il en va  de même pour l'électricité. Il fait nuit à 18h30, et seules vos lampes assureront le relai du soleil. Pour la toilette quotidienne, elle se fait au seau, abrité par quelques feuilles de palmiers. Des toilettes en dur peuvent exister comme sur la photo. A cet égard, pour vous simplifier la vie, nous vous conseillons: du savon sans eau/ désinfectant pour les mains, des claquettes pour aller à la douche, des lingettes pour bébé pour une toilette rapide et efficace en cas d'urgence, des lampes torches sans piles sont bienvenues compte tenue de la difficulté d'approvisionnement et de la nuit qui tombe tôt. En outre, si l'association offre de l'eau minérale quand vous en faite la demande, en cas d'imprévu (crevaison du véhicule assurant la liaison à la ville la plus proche...), il n'y aura que de l'eau de puits. Des pastilles pour traiter l'eau (micropure...) sont alors d'un grand secours, d'autant qu'elles permettent de boire l'eau du robinet et donc de se faciliter largement la vie. C'est pourquoi des gourdes vous seront particulièrement utiles.

 

          En ce qui concerne l'hébergement, il est en dur, mais vous pouvez très bien, ce fut notre cas, vous trouvez à devoir dormir à même le sol en ciment. Un matelas pneumatique ou tapis de sol est alors bienvenu. Personnellement nous avons utilisé nos sacs de couchage à cet effet. Il est inutile de préciser qu'aucun meuble n'aura été prévu pour accueillir vos affaires. En outre l'isolation médiocre des locaux imposent une moustiquaire contre les insectes et des insecticides à brûler ou pulvériser (+ répulsif peau/ vêtements) peuvent être envisagés.

 

           Sur le climat, Juin-Juillet-Août-Septembre sont les mois qui correspondent à la saison des pluies. Un K-way pourra donc s'avérer très utile, bien que saison des pluies soit davantage synonyme de brèves (mais diluviennes) pluies quotidiennes que de pluies perpétuelles. Il ne faut pas non plus s'imaginer qu'elles correspondent à "l'hiver" et qu'il fera froid. A cette période les températures au Togo varient autour de 23°C. Néanmoins, les très nombreux insectes rendront rapidement la vie intenable à qui n'aura pas prévu suffisamment de manches longues (à moins de préférer les insectes à la chaleur), d'autant que les nuits peuvent être fraîches.

 

  1.         Premier point nécessitant un certain éclairage: les budgets hors frais de participation:
  • Il y aura les transports, comptez 1.000FCFA par jour (1,5€) sur Lomé, 15.000 à 20.000FCFA (30€) pour vous rendre sur le site du chantier puis regagner Lomé, et 20.000FCFA (30€) pour l'ensemble des fois où vous devrez quitter le site du chantier pour vous rendre au village le plus proche.
  • Il y aura le "barbecue", un bel animal pour l'achat duquel les volontaires cotiseront. Comptez 2.000FCFA (3€) grand maximum.
  • Et enfin il y aura toutes les petites dépenses que vous vous permettrez, pour vous ou pour vos proches. Notamment si vous voulez vous offrir des plaisirs culinaires dépassant les repas offerts par la JKSDS: en effet sur le bord de la route vous trouverez de nombreux fruits, grillades, beignets, boissons et autres spécialités locales extrêmement alléchantes pour des budgets minimes. (A titre d'exemple: mangue - 100FCFA, maïs grillé - 75FCFA, beignets - 100FCFA les quatre, bissape - 100FCFA/50cl, coca - 300FCFA... parmi les objets: pagne (trois pièces) ~6.000FCFA, chaussures ~8.000FCFA ...(N'hésitez pas à demander aux membres de l'association de l'aide pour marchander et obtenir des prix raisonnables).

NB: retirer de l'argent n'est pas une chose facile au Togo. Les cartes visas ne fonctionnent qu'à la BTCI (deux antennes à Lomé). Les cartes mastercards fonctionnent aussi dans un nombre limité de banques. Enfin si vous venez avec du liquide, vous pourrez le faire changer facilement à Lomé.  Prévoyez donc de retirer suffisamment d'argent pour toute la durée de votre séjour avant de quitter la capitale car ça ne sera plus possible par la suite (bien entendu, les cadres de l'association seront là pour vous le rappeler).

          

                      Deuxième point que l'on éclairera volontiers: les moyens de locomotion:

          L'association ne dispose pas de suffisamment de véhicules pour assurer les déplacements des volontaires, la majorité du temps ceux-ci se feront en taxi-moto (sans casque, à deux sur des 125) au sein de Lomé, parfois en taxi-voiture (jusqu'à 7-8 personnes dans une voiture, personnellement on a même déjà vu 11 une fois mais le coffre avait été mis à contribution). Pour se rendre sur le site du chantier, le gros du trajet se fait en taxi brousse (jusqu'à 24 personnes dans des minibus pour 15 en Europe,. Mais si suffisamment de volontaires sont mobilisés, l'association peut louer pour elle seule un minibus), le reste en taxi-voiture.

                         Troisième point:

             Vous serez sans doute heureux d'apporter quelques dons au village dans lequel vous oeuvrerez. Comme précisé dans le règlement, il est impératif d'en informer au préalable les cadres de l'association et de vous plier à leurs injonctions le cas échéant. Si vous voulez acheter des fournitures scolaires, attendez d'être au Togo. Non seulement elles n'encombreront pas vos bagages mais vous les trouverez pour un rapport qualité prix nettement meilleur.

                

             Enfin, terminons avec un conseil simple: n'hésitez surtout pas à communiquer vos envies aux cadres de l'association, personne ne le fera pour vous, et si quelque chose vous déplaît, faites le savoir également, la JKSDS ne veut que votre bien.

 

  1. Check List:

 

 
 

Problème Solution proposée
paludisme - nuisible médecin - moustiquaire - insecticides - manches longues
eau courante pastilles (micropure) - gourdes - lingettes - savon sans eau
électricité lampes torches sans piles
hébergement tapis de sol/sac de couchage/matelas - draps
saison des pluies K-way

 

 

retour aux infos-pratiques

 

 

          




Créé avec Créer un site
Créer un site